Drones pour l’Afrique, concept né à Lausanne

lundi, 15.05.2017

Le premier accélérateur de drones-cargos lancé en Chine.

En 2014, Jonathan Ledgard, alors responsable du projet Afrotech à l’EPFL, nous confiait «vouloir remplacer les ânes par des drones dans les pays en développement». Un concept pas si loufoque puisqu’il est devenu réalité dans le district de Muhanga au Rwanda où a ouvert, en octobre, le premier aéroport du monde exclusivement réservé aux drones-cargos, destinés dans un premier temps au transport du sang. Deux autres droneports sont prévus dans le sud du pays pour former la première «route de drones» d’ici 2020. C’est à la Fondation Norman and Elena Foster à Gilly que les droneports devront leur architecture. 

«Technologie de pointe à coût faible pour brûler les étapes du développement» est le credo de Jonathan Ledgard et de son projet Red Line. Les Chinois s’y sont mis avec le premier accélérateur de drones-cargos, pour bâtir à grande échelle. Car le trafic de drones sera un jour plus important que le trafic aérien actuel. Red Line pourrait adopter, dans le futur, le nec plus ultra de la sécurité informatique: la distribution quantique des clés, connue sous le nom de cryptographie quantique, développée par ID Quantique à Genève.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-05-15_lun_01


...