Sunrise peut dominer la convergence en Suisse

lundi, 15.05.2017

Le numéro deux menace la suprématie de Swisscom.

(Keystone)

David grandit-il ou est-ce Goliath qui rétrécit? Ou les deux à la fois? Les résultats trimestriels des deux premiers opérateurs suisses de télécommunications suscitent (à nouveau) de telles interrogations. Tant les performances de Swisscom (Goliath) et Sunrise (David) vont en sens opposés. Celui-ci gagnant des parts de marché aux dépens du premier, quasiment trimestre après trimestre.

Si les revenus baissent des deux côtés, seul Sunrise parvient à afficher des marges en progression positive, alors que, parallèlement, la tendance baissière de son chiffre d’affaires semble se stabiliser. Pour Swisscom, la pression exercée par son concurrent n’est pas nouvelle. Toutefois, la lutte ne se pratique plus sur le terrain du réseau fixe ou mobile. Désormais, elle s’observe aussi dans la convergence.

L’ironie c’est que, il y a encore une dizaine d’années, la convergence était censée incarner l’échappatoire face à l’extrême concurrence des télécommunications fixes et mobiles. Combiner le plus grand nombre de fonctionnalités en un nombre aussi restreint de canaux de transmission était la voie royale pour l’expansion des marges, en Suisse comme ailleurs.

Swisscom n’a pas tardé, en investissement massivement dans des packs à des prix de plus en plus accessibles, comme l’illustre le lancement récent du contrat combiné inOne. Mais les analystes soulignent que Sunrise, lui aussi, devient de plus en plus réputé pour la qualité de son offre. Laissant entendre que son contrat combiné Sunrise One peut représenter une menace majeure pour son rival de toujours.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-05-15_lun_01


...