L’Asip approuve avec certaines réserves

lundi, 15.05.2017

La réforme de la prévoyance vieillesse est un compromis décidé. L’association se concentrera sur une analyse des faits lors de la campagne.

L’Association suisse des institutions de prévoyance (Asip) a interrogé ses membres à propos de la réforme de la prévoyance vieillesse. La position du Comité est soutenue par plus de 80% des membres ayant répondu. En ce qui concerne le projet proprement dit, les opinions fluctuent à l’intérieur d’une fourchette définie: la majorité l’a approuvé – parfois avec certaines réserves –; une minorité le rejette toutefois, en invoquant les 70 francs supplémentaires par mois accordés aux nouveaux rentiers et les désavantages que sa mise en œuvre implique sur le plan technique pour la prévoyance professionnelle. Compte tenu de ces résultats, l’Asip, après avoir soupesé les avantages et les inconvénients, approuve le compromis qui a été décidé par le Parlement.

La diversité des opinions parmi les membres de l’Asip s’explique par leurs différences structurelles. Elle est compréhensible et doit être respectée. Il incombe à chaque caisse de pension de décider comment elle souhaite se positionner dans la campagne des votations et sous quelle forme elle informera ses assurés La diversité des opinions parmi les membres de l’Asip s’explique par leurs différences structurelles. Elle est compréhensible et doit être respectée. Il incombe à chaque caisse de pension de décider comment elle souhaite se positionner dans la campagne des votations et sous quelle forme elle informera ses assurés. 

En tant qu’association professionnelle indépendante, L’Asip joue un rôle d’interlocuteur pour tous les acteurs du secteur de la prévoyance professionnelle. Elle n’adhérera donc à aucun comité de campagne. 

Néanmoins, L’Asip s’engagera dans la campagne de votation: elle montrera les avantages et les inconvénients (les opportunités et les risques) du projet, ainsi que les conséquences en cas d’un «oui» ou d’un «non» au moyen d’une campagne de sensibilisation et d’analyse des faits, menée avant tout par voie de communication électronique. 

L’ASIP s’est fixée comme objectif d’améliorer la perception du public à l’égard des questions de prévoyance et, parallèlement, de lutter contre les fausses informations. Il lui importe que les électrices et les électeurs puissent se faire une opinion fondée et équilibrée. Le site web déjà existant – www.reformeurgente.ch – reste la pierre angulaire de cette campagne de sensibilisation.

Quelle que soit l’issue du vote, il est d’ores et déjà clair que les défis à relever continueront d’être considérables dans le domaine de la prévoyance vieillesse. Pour l’ASIP, priorité doit être donnée à la stabilité de la prévoyance professionnelle sur le long terme. Nous nous engagerons dans ce sens à l’avenir également. Le Comité de l’ASIP se réjouit que le Parlement ait décidé d’approuver le projet. Il a toujours jugé que cette réforme était nécessaire et urgente. Les fondements de notre prévoyance vieillesse sont, certes, intacts, mais ils doivent être adaptés à l’évolution des conditions cadres démographiques, économiques et sociales. C’est dans cette perspective que l’Asip s’est également investie de manière constructive dans le processus législatif.  – (Association suisse des institutions de prévoyance )


 

 
 



agefi_2017-05-15_lun_02
 


...