Les marchés se libèrent du risque politique

mercredi, 10.05.2017

Les actions suisses s’inscrivent pleinement dans le mouvement de reprise des valeurs européennes.

Piotr kaczor

Avec un gain de 9,4% depuis le début de l’année pour l’indice SMI et de 13,9% pour l’indice élargi SPI, les actions suisses s’inscrivent pleinement dans la reprise des actions européennes. A la faveur du retour opéré depuis quelques mois par les investisseurs occidentaux sur les titres européens, bien moins chers que les actions américaines. La victoire d’Emmanuel Macron à la présidence française avait certes été bien anticipée par les marchés depuis le premier tour. Elle n’en marque pas moins une atténuation du risque politique européen parmi les facteurs d’incertitude qui dominent les marchés. Et par conséquent un retour au premier plan des indicateurs financiers et macro-économiques. L’élection française intronise en effet Emmanuel Macron comme le sauveur de l’euro. D’autant que les premiers sondages indiquent que le parti du président nouvellement élu sortirait vainqueur des élections législatives des 11 et 18 juin. Même si Axel Weber, le président de UBS, et ancien président de la Bundesbank, a averti les investisseurs, lundi à Tokyo, que l’Europe n’est pas sortie du bois, et que le risque politique y reste assez élevé. Malgré les gains récents des actions européennes – et l’impact potentiel des prises de bénéfices à ne pas négliger – les stratèges restent positifs sur les actions du Vieux Continent, et dans une moindre mesure sur les actions suisses au profil plus défensif. page 11


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-05-10_mer_01


...