SMI. L’entrée sur l’indice principal aura des effets positifs" name="description"/>

Sika: le coup de pouce inespéré de la Chine

mardi, 09.05.2017

SMI. L’entrée sur l’indice principal aura des effets positifs

Stéphane gachet

La rocade tombe à point nommé. L’exploitant de la bourse de Zurich, SIX, a annoncé vendredi après la fermeture du marché une série de changements en cascade dans la composition de plusieurs indices, suite à la sortie de la cotation de Syngenta, repris par ChemChina. Parmi les changements, il y a le groupe zougois Sika, valorisé à plus de 16 milliards de francs, qui remonte ainsi au niveau de l’indice principal, SMI. Cette arrivée parmi les blue chips est peut-être le battement d’aile de papillon qui provoquera la tempête sur ce dossier explosif et permettra de conserver Sika au sein du patrimoine industriel suisse, mettant un terme aux ambitions du français Saint-Gobain d’en prendre le contrôle. Et, comble d’ironie, ce coup de pouce inespéré, s’il produit bien les effets attendus, sera venu d’un investisseur chinois critiqué pour avoir profité de la faiblesse d’un autre fleuron de l’industrie domestique, Syngenta.

La rocade tombe d’autant plus à point nommé que Sika joue gros dans la lutte qui oppose le management et la famille propriétaire (16% du capital et 52% des droits de vote), bien décidée à vendre le contrôle à Saint-Gobain. Le plus grand atout de Sika, en vue d’en préserver l’indépendance, est son attrait pour les investisseurs institutionnels. Ce que la montée au SMI devrait largement favoriser dans les semaines et mois à venir. Si Sika gagne bel et bien en visibilité et en notoriété, comme le marché financier l’anticipe (voir la note de Vontobel de lundi), d’autres actionnaires de poids pourraient se porter partie prenante contre la famille et faire barrage à une transaction qui ne sera plus du tout justifiée, ni en termes  stratégiques (le management démontre déjà depuis décembre 2014 l’importance de son indépendance), ni en termes de prix, puisque la valorisation ne cesse de s’améliorer (+78% depuis décembre 2014) et dépassera bientôt la prime de 80% accordée par Saint-Gobain. page 5


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-05-09_mar_01


...