Phase d’ajustements dans l’alimentaire

vendredi, 21.04.2017

Nestlé. Croissance organique plus faible au premier trimestre. Comme prévu. Unilever un peu meilleur.

Nestlé a enregistré une croissance organique solide de 2,3% au premier trimestre, conforme à ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Soit une croissance organique entre 2% et 4%. Unilever s’est montré a priori un peu meilleur sur ce plan lors des trois premiers mois de l’année avec une croissance organique des ventes de 2,9%.

La croissance organique réelle et l’adaptation des prix sont toutefois plus équilibrées chez Nestlé. Ce qui revient à dire que les deux groupes de référence investissent dans leur croissance future et leur efficacité opérationnelle. Nestlé, en particulier, a un objectif de croissance endogène moyenne à un chiffre combiné à des économies significatives des coûts structurels d’ici 2020. Cela se traduira par une augmentation considérable des frais de restructuration cette année. Nestlé continuera par ailleurs d’investir dans le soutien aux marques, le marketing digital, la recherche et le développement. Dans les nouvelles plateformes de nutrition et santé également.

Les deux groupes restent en ce sens des modèles défensifs de long terme avec création de valeur pérenne. Et valorisation sortant rarement de la catégorie «abordable.» page 4


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-04-21_ven_01
 


...