Bonne pour le travail et l’environnement

vendredi, 21.04.2017

Energie. La stratégie énergétique 2050 promeut un approvisionnement énergétique indigène et renouvelable.

Elle n’est pas seulement bonne pour le climat (réduction des émissions de gaz à effet de serre) et la santé (moins de pollution) mais aussi pour la place de travail suisse.

La diminution de plus en plus marquée des énergies fossiles importées fera économiser des milliards. Cela permettra de réorienter les investissements vers l’efficacité énergétique, la réduction de la consommation d’énergie et les énergies renouvelables. Cela profitera au marché du travail. Ces investissements auront lieu en Suisse. Ils permettront de conserver et de créer de dizaines de milliers d’emplois dans notre pays.

Ces emplois profiteront à toutes les régions du pays car  l’installation et la maintenance des énergies renouvelables et l’assainissement énergétique des bâtiments ont lieu partout. De plus, il s’agit d’emplois de différents niveaux de qualification, ce qui optimisera le fonctionnement du marché du travail. Comme ces investissements se feront sur plusieurs décennies, la durabilité de ces emplois sera élevée.

La stratégie énergétique 2050, en favorisant l’innovation en Suisse, renforce aussi la compétitivité des entreprises suisses, en particulier celles qui exportent. Cela maintiendra et créera des emplois en Suisse dans le secteur industriel, en particulier dans l’industrie des machines.

En cas de rejet de l’objet, il y aura moins d’investissements dans l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en raison de l’incertitude qui gagnera la politique énergétique. Cela aura clairement des répercussions négatives pour la place de travail suisse. – (USS et Travail.Suisse)


 

 
 



agefi_2017-04-21_ven_02
 


...