Les derniers efforts de conviction avant une assemblée très attendue

mercredi, 19.04.2017

Gam. Les actifs sous gestion ont augmenté au premier trimestre. Des signes tangibles de redressement revendiqués.

Philippe rey

L’assemblée générale des actionnaires de GAM Holding, qui aura lieu la semaine prochaine, s’annonce houleuse sous la contestation de l’actionnaire activiste Rudolf Bohli (hedge funds).Ce dernier peut compter sur le soutien d’ISS (Institutional Shareholder Services) s’agissant de ses propositions pour le conseil d’administration de GAM. La société d’asset management basée à Zurich affirme se trouver sur la bonne voie, ce qu’elle a voulu démontrer  hier avec la publication d’une augmentation des avoirs sous gestion et d’un afflux net des capitaux lors du premier trimestre de cette année. Le redressement semble se dessiner, ce qui se traduira notamment par des afflux nets de capitaux pour le reste de l’exercice 2017, selon ses dirigeants.  

GAM peut se prévaloir de l’appui de son actionnaire le plus important, Silchester International Investors LLP (un peu plus de 19% des droits de vote). C’est un avantage qui peut s’avérer décisif. Les dirigeants de GAM considèrent que les propositions de Rudolf Bohli déséquilibreraient son modèle d’affaires en pleine phase de turnaround. Pour ne pas dire détruire.

GAM se veut un pur opérateur indépendant de gestion d’actifs. En tout état de cause, il n’a pas d’autres choix que d’améliorer considérablement sa rentabilité ces prochaines années, laquelle s’avère insuffisante pour créer de la valeur depuis au moins cinq ans. Ce qui ne justifie pas la rémunération élevée du CEO, Alexander Friedman. L’idée est cependant de resserrer le système de rémunération en le liant avec le succès à long terme.  GAM présente un profil sans doute trop dispersé aujourd’hui, eu égard à ses capacités et à sa taille dans un domaine toujours plus concurrentiel, où les marges sont sous pression.

Il faut soit y exceller avec des spécialités gagnantes dans la durée, soit y faire valoir un leadership en coûts avec des produits standardisés. En comparaison de GAM, Partners Group, qui est également coté, s’avère positionné de manière plus claire et tranchante. Sa rentabilité surpasse de loin celle de GAM. page 3


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-04-19_mer_01
 


...