Discrète tête de pont chinoise à Neuchâtel

mardi, 18.04.2017

Miniclip. L’entreprise a étendu sa présence sur le marché du jeu vidéo sur mobile depuis son intégration dans Tencent.

La nouvelle n’avait pas défrayé la chronique. En février 2015, Tencent prenait discrètement une participation majoritaire dans la start-up Miniclip basée à Neuchâtel, active dans les jeux sur appareils mobiles. Par ce biais, l’une des plus importantes entreprises technologiques chinoise (avec Alibaba et Baidu), posait une tête de pont en Suisse. Grâce à cette collaboration, Miniclip est devenu l’un des leaders mondiaux de son secteur. Avec 200 employés actifs dans une dizaine de pays européens (10% des effectifs en Suisse), Miniclip a édité plus de 45 jeux qui ont été téléchargés plus d’un milliard de fois depuis la création de l’entité en 2001 à Londres. Entretien avec ce co-fondateur et président exécutif de Miniclip, le Britannique et très suissophile Robert Small. Il ne tarit pas d’éloge sur Neuchâtel. page 3


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-04-18_mar_01
 


...