Romande Energie sort la tête de l’eau

mardi, 11.04.2017

Électricité. Le groupe vaudois tire profit d’Alpiq malgré le refus son offre d’achat pour des barrages.

Le retour d’Alpiq dans les chiffres noirs permet à Romande Energie d’enregistrer en 2016 des résultats jugés comme «très satisfaisants».

Le groupe vaudois basé à Morges détient 29,7% d’EOS Holding qui possède une participation de 31,4% dans Alpiq. L’an dernier, les sociétés associées ont dégagé 29 millions alors qu’elles étaient dans le rouge à hauteur de 72 millions en 2015.

En 2016, le groupe a généré des recettes à hauteur de quelque 600 millions de francs.

L’optimisme des dirigeants de Romande Energie reste toutefois mesuré. Ils ont rappelé que les bénéfices d’Alpiq l’an dernier étaient à 60% dus à des éléments non-récurrents. Malgré le refus à l’automne d’Alpiq pour le rachat d’une partie du portefeuille hydroélectrique, le groupe se dit rester ouvert à toute négociation.  Des pourparlers ont repris en janvier. Le contexte général reste toujours incertain en Europe. Le prix bas du KWh rend «déficitaires» les installations de pompage-turbinage, à l’instar de la centrale des Forces motrices Hongrin-Léman. Romande Energie, qui fête ses 130 ans cette année, vise un nouvel achat de parc éolien en France après sa bonne expérience en Bretagne. Page 4


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-04-11_mar_01
 


...