Le printemps des banques

jeudi, 06.04.2017

Une victoire de Marine Le Pen étant improbable, les valeurs bancaires européennes pourraient bondir de 30%.

Christophe Bernard*

Les banques, à l’instar des autres investissements dans la zone euro, pâtissent de l’aversion au risque depuis un certain temps. Mais les perspectives s’améliorent, notamment du fait de la défaite probable de Marine Le Pen au second tour des élections présidentielles françaises.

En outre,...


 

 
 



agefi_2017-04-06_jeu_11
 


...