lanceurs d’alerte: c’est le statu quo

jeudi, 16.03.2017

Le secret de fonction ne sera pas assoupli afin de mieux protéger les lanceurs d’alerte («whistleblowers») dans l’administration publique. Le National a enterré une motion  des Etats. Les conseillers nationaux ont suivi leur commission des affaires juridiques, balayant par 135 voix contre...


 

 
 

 
 
agefi_2017-03-16_jeu_07


...