EFG. L’intégration du groupe bancaire BSI semble se passer en gros comme prévu avec une réduction de prix d’acquisition " name="description"/>

Près de cinq milliards de francs de reflux de fonds sur deux mois

jeudi, 16.03.2017

EFG. L’intégration du groupe bancaire BSI semble se passer en gros comme prévu avec une réduction de prix d’acquisition

Piotr kaczor

Les résultats annuels du groupe de gestion privée EFG International à Zurich et Genève étaient très attendus hier en raison de l’intégration de BSI dans des circonstances pour le moins particulières. Même si les résultats n’en tiennent compte que sur les deux derniers mois de l’année.

Le processus d’intégration semble en bonne voie. Les objectifs du programme de réduction de coûts ont même été dépassés du côté de EFGI. Et c’est par un bénéfice net comptable IFRS inattendu de 339,3 millions de francs que se solde l’exercice. A la faveur d’un effet d’aubaine, un gain extraordinaire de 530,8 millions de francs résultant de l’acquisition de BSI précisément à des conditions avantageuses (bargain gain ou bargain purchase), sur la base même des termes de l’accord signé par les deux groupes il y a un peu plus d’un an. 

Sous réserve toutefois de l’approbation formelle par le vendeur, le groupe brésilien BTG Pactual, de la réduction du prix d’achat, soit de 277,5 millions de francs par rapport au prix d’achat estimé en novembre 2016. 1,06 milliard de francs, lui-même diminué par rapport au prix initial fixé à 1,33 milliard de francs, pour une valeur comptable de BSI de 1,44 milliard. D’où une sous-valeur d’acquisition (badwill).

Ajustements dus aux reflux de fonds essuyés par BSI: - 4,9 milliards de francs en novembre et décembre,  lesquels se sont toutefois sensiblement réduits ces dernières semaines.

L’impact est relatif puisque le cédant, BTG, est devenu actionnaire de référence de EFGI, à hauteur de 30%. Alors que l’actionnaire principal reste EFG Bank European FG, basé à Genève et contrôlé par la famille Latsis (44%). Un effet similaire avait été observé en 2015 lors de la reprise au Liechtenstein de Centrum Bank par VP Bank.

Pour mémoire, l’opération EFG-BSI a donné naissance à l’un des principaux opérateurs de la gestion privée suisse. Avec près de 145 milliards de francs de fonds sous gestion. Et une enseigne EFG qui sera relookée à partir du mois d’avril, lors de l’intégration des activités suisses de BSI.

 page 3



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-03-16_jeu_01
 


...