Dérégulation tellement attendue

lundi, 13.03.2017

Private equity. L’optimisme des gestionnaires de fonds d’investissement est au plus haut depuis des années.

Levi-sergio mutemba

Le fonds de private equity américain Evolution Capital Partners, basé à Cleveland, doute qu’il aurait été en mesure de lever les 17 millions de dollars que les banques lui ont accordés au milieu des années 2000 pour le lancement de son premier fonds si la loi Dodd-Frank Act avait été en vigueur à cette époque.

La section 819 du nouvel ensemble réglementaire du système bancaire américain, communément appelée «règle de Volcker», interdit l’exercice de certaines transactions avec un covered fund. Autrement dit avec un fonds spéculatifs, les fonds de capital-investissement, un Opcvm, un fonds commun de créance ou encore des fonds de private equity. Ceux-ci étant considérés comme trop risqués pour une banque.

De fait, la mise en place de la loi a forcé les banques à liquider leurs participations ou intérêts dans de tels fonds, asséchant dans le même temps l’une des principales sources de financement pour les fonds d’investissement. Avant le Dodd-Frank, le private equity pouvait encore recourir aux banques pour financer des projets au stade initial ou relativement précoce. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Toutefois, depuis que Donald Trump a promis de déréguler le secteur bancaire, à travers l’abrogation de tout ou partie de la loi Dodd-Frank en particulier, l’industrie des fonds d’investissement reprend confiance. L’une des voix les plus audibles à cet égard est David Rubenstein, co-créateur et co-CEO de l’un des plus grands groupes de private equity, Carlyle.

Lors de la récente conférence SuperReturn International à Berlin, David Rubenstein a clairement réitéré ce qu’il pensait déjà lors de l’investiture de Donald Trump. suite page xx

À savoir que son industrie avait tout à gagner d’une dérégulation du secteur bancaire, des baisses d’impôts et des dépenses en infrastructure promises par le nouveau président américain. «Je participe à cette conférence depuis près de 20 ans et je n’ai encore jamais vu un sentiment aussi optimiste», avait-il confié aux journalistes lors du SuperReturn International.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-03-13_lun_01
 


...