Le poids financier des technologies

vendredi, 10.03.2017

Lombard odier. Les investissements dans cette division pèsent sur le résultat annuel. Les AuM augmentent de 4%.

Les résultats annuels publiés par le groupe Lombard Odier hier sont à l’image d’un secteur toujours sous pression, avec un bénéfice net en baisse de 13% sur un an, à 124,5 millions de francs. Des investissements de 45 millions de francs dans les technologies bancaires en sont toutefois l’une des principales causes selon  Patrick Odier, associé gérant senior. «Il s’agit d’un effort considérable en termes d’investissement aujourd’hui, mais des revenus importants sont attendus à l’avenir». Pour l’heure, ils affectent doublement les résultats 2016 parce qu’ils ont été imputés sur ce seul exercice, et non amortis sur plusieurs années, selon l’associé Hugo Bänziger. Plus globalement, les actifs clientèle ont augmenté de 4% par rapport à 2015, pour atteindre 233 milliards de francs. page 4


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-03-10_ven_01


...