Le risque géopolitique demeure sous-estimé

vendredi, 10.03.2017

Credit Suisse. Alors que les marchés des capitaux et des crédits ne suggèrent qu’un danger d’ordre mineur, celui des devises se présente très différemment.

Les marchés financiers ne tiennent pas suffisamment compte des risques politiques. Face à la montée des mouvements populistes, notamment aux Pays-Bas et en France, où le Front National (FN) de Marine Le Pen caracole depuis des mois en tête des sondages, les investisseurs n’accordent que peu de...


 

 
 



agefi_2017-03-10_ven_13
 


...