CIA. Le Parti pirate demande au Conseil Fédéral des mesures immédiates pour protéger la Suisse" name="description"/>

Le cyber-arsenal mis à nu par Wikileaks

vendredi, 10.03.2017

CIA. Le Parti pirate demande au Conseil Fédéral des mesures immédiates pour protéger la Suisse

Après les révélations de Wikileaks concernant l’étendue et la sophistication du cyber arsenal des services de renseignement américains, le Conseil fédéral et le Parlement doivent prendre des mesures immédiates et concrètes. L’heure n’est plus à l’attentisme.

Les autorités ne peuvent pas abandonner la population face à une telle capacité offensive et destructrice. Croire que la Suisse est à l’abri d’actions de cyber sabotage, d’intrusion dans la sphère privée, voir même de la collecte de secrets commerciaux, relève d’une coupable inconscience!

Pour Guillaume Saouli, co-président du Parti Pirate Suisse: «Croire que doter le Service de Renseignement de la Confédération (SRC) d’un simple hochet pour défendre la Suisse est suffisant, est tout simplement une gageure!»

Le rôle dual du SRC ne permet pas de construire une politique de sécurité numérique claire: d’un coté en effet, il est désireux de faire comme son grand frère américain dans le cadre des missions de cyber-espionnage et de cyber-guérilla qui lui sont confiées. Mais dans le même temps, il est censé organiser la protection de la Suisse. Le SRC dévoilerait-il son arsenal de cyber armes pour permettre de protéger le pays?

Guillaume Saouli ajoute: «Le Conseil Fédéral doit doter le pays tout entier de moyens de défense et de protection! Il est plus que temps de remettre sur la table les plans de défense générale, et d’en faire des éditions 2.0. La Suisse doit investir massivement dans la mise en place rapide d’une sécurité informatique ouverte et transparente, la seule solution pour protéger efficacement la population.»

Depuis plusieurs années, Les HES, Universités et EPF sont impliquées dans le développement d’outils de sécurité informatique de pointe. Ces technologies sont disponibles: il faut simplement les mettre oeuvre! C’est maintenant qu’il faut investir les milliards nécessaires afin de protéger notre pays.

Est-ce là un investissement à fond perdu? Certainement pas!  Aujourd’hui, cet investissement est un impératif. Il ne peut en aucun cas être remis à plus tard. Cette dépense sera créatrice de bien plus d’emplois que l’exploitation d’un nouvel avion de chasse et aura un impact direct et réel sur la protection de la Suisse et de ses intérêts.

Le PPS ne laissera pas la Suisse être victime de l’attentisme numérique de notre gouvernement! Si le gouvernement ne veut pas agir pour protéger l’intégrité numérique de la population face aux cybermenaces réelles et tangibles, à l’instar de nos aïeux, le PPS formera les citoyens au maniement des armes numériques pour qu’ils puissent se défendre et protéger les leurs! – (Parti pirate suisse)


 

 
 

 
 
agefi_2017-03-10_ven_02

...