Le groupe industriel Firmenich va quitter le centre de Genève

jeudi, 12.01.2017

L’entreprise familiale vend sa parcelle de la Jonction à l’Etat et investit 100 millions sur son site de Meyrin.

Elsa floret

Le groupe familial d’arômes et fragrances Firmenich relocalise ses activités de centre ville à Meyrin. Le site industriel historique du quartier de la Jonction sera repris par la Caisse de Prévoyance de l’Etat de Genève (CPEG). L’opération va libérer un espace important pour le développement du secteur Praille-Acacias-Vernets  à Genève (PAV).

Il s’agit pour Firmenich du plus grand investissement historique à Genève, dont le but est de développer le premier et principal centre d’innovation et de création à l’échelle globale.

D’ici 2020, le numéro deux mondial de la branche après Givaudan (également à Genève) va investir plus de 100 millions de francs – en plus des 60 millions pour la nouvelle unité de production à Meyrin – pour transférer ses activités de recherche, développement, création et support de La Jonction vers un nouveau campus d’avant-garde de 90.000 mètres carrés concentrant tous les métiers à Meyrin-Satigny. Avec 600 collaborateurs, la Jonction représente le premier et principal centre de R&D à l’échelle globale, avec 65% des effectifs de recherche et 85% de la création de propriété intellectuelle, au centre-ville de Genève. Le site réunit aussi une communauté de parfumeurs et aromaticiens de renommée internationale. Seuls les deux laboratoires de recherche ingrédients du site seront transférés sur le site du groupe à la Plaine.

L’information a été communiquée avec une certaine solennité hier lors d’un point presse du Conseil d’Etat en présence du président François Longchamp, du chef des Finances Serge Dal Busco et du conseiller d’Etat en charge de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE) Antonio Hodgers. Etaient également présents le directeur général de la CPEG Christophe Decor et le vice-président du comité Michael Paparou.

Côté Firmenich, le président Patrick Firmenich a fait le déplacement avec son CEO Gilbert Ghostine et un directeur financier qui a donné quelques précisions sur le financement par trésorerie et emprunt d’une opération qui va ouvrir une étape importante dans l’histoire du groupe. page 6


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-01-12_jeu_01
 


...