Une seconde banque chinoise en Suisse?

mercredi, 30.11.2016

Yves mirabaud. Interview sur le contenu des discussions financières Suisse-Chine à Genève la semaine dernière.

Que faut-il retenir de la troisième édition de la «Chinese-Swiss Financial Round Table»? Tout d’abord que cette journée se déroulait pour la première fois à Genève. Et qu’elle fut un succès, avec une participation doublée par rapport aux deux éditions précédentes. Une audience composée de hauts dignitaires chinois et suisses, CEO et présidents de grandes banques suisses et internationales, ou encore du Shanghai Stock Exchange. Pour Yves Mirabaud, président de la Fondation Genève Place Financière, qui co-organisait l’événement, l’objectif de ces rencontres est de renforcer les échanges en renminbi et de collaborer sur des thèmes précis comme la formation ou le financement du négoce de matières premières. Mais aussi d’encourager d’autres établissements bancaires chinois à s’installer en Suisse. L’événement a ainsi relancé les rumeurs d’implantation du géant ICBC (Industrial and Commercial Bank of China), dont deux top managers étaient présents la semaine dernière. «J’ai rencontré la représentante d’une grande banque chinoise responsable de l’implantation d’une nouvelle succursale en Suisse… J’imagine donc que ce n’est qu’une question de temps», glisse Yves Mirabaud. page 4


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-11-30_mer_01
 

...