Securaxis: plateforme à Genève en gestion des risques

mardi, 29.11.2016

La jeune entreprise effectue sa première levée de fonds. 100.000 francs ont déjà été sécurisés.

Johan Friedli

Glenn Meleder, fondateur et ancien membre d’une grande organisation humanitaire, est en discussion avec d’autres clients potentiels.

La jeune entreprise genevoise Securaxis veut proposer une plateforme de gestion des risques à plusieurs niveaux. Le premier consiste en un outil en temps réel qui permet d’être alerté en fonction de sa localisation mais aussi de son profil. L’autre fonctionnalité principale est l’accès à des rapports de risques personnalisés. L’objectif est en premier lieu de développer le volet B2B mais une application grand public est prévue pour la suite.

Même en cours de développement, le projet rencontre déjà de l’intérêt. Un service gouvernemental mène actuellement un projet pilote en Afrique. La plateforme permet aux membres de ce groupe de partager instantanément les informations de sécurité observées sur le terrain. Le projet se termine à fin décembre et si tout continue à bien se dérouler, il pourrait s’agir du premier client de Securaxis.

Glenn Meleder, fondateur et ancien membre d’une grande organisation humanitaire, est en discussion avec d’autres clients potentiels. Un établissement financier en Suisse est en particulier intéressé par les rapports de risques personnalisés. Afin d’avoir des informations détaillées avant d’aller à la rencontre de clients étrangers dans des pays moins sûrs. Securaxis a aussi rencontré une ONG française active à l’international. Des négociations sont en cours avec l’idée d’aboutir à un partenariat.

Glenn Meleder explique que la valorisation de Securaxis a été estimée à 800.000 francs. D’après les discussions avec les investisseurs et une série de critères. L’entreprise est en train d’effectuer son premier tour de table. Deux investisseurs se sont déjà engagés à hauteur de 100.000 francs. L’entreprise vise un demi-million mais estime que le développement pourra s’accélérer dès 200.000 francs.

Les discussions en cours avec des clients potentiels pourraient compléter la levée de fonds avec des premiers revenus. Glenn Meleder ajoute que certains investisseurs attendent aussi que cette étape soit franchie pour mettre du capital en jeu. Notamment des interlocuteurs rencontrés à l’occasion du Web Summit de Lisbonne.

La plateforme permettra de combiner les informations échangées par les clients internes et des alertes en provenance de bases de données extérieures. Selon le type d’organisation, les données pourront rester confidentielles ou être partagées avec les utilisateurs extérieurs au groupe. L’objectif est de fournir une version B2B officielle lors du 1er trimestre 2017, qui continuera à évoluer en continu.

Les rapports de risques personnalisés demandent un travail conséquent. Glenn Meleder travaille en particulier avec un consultant qui est journaliste en terrain hostile pour apporter une autre expertise. L’objectif est de petit à petit automatiser le processus grâce au machine learning. Ce qui prend du temps pour conserver une fiabilité élevée.    

Securaxis veut lancer une application mobile grand public en septembre 2017. Elle permettra à tout le monde d’avoir accès gratuitement à une évaluation personnalisée des risques. Les utilisateurs pourront partager des dangers potentiels. Avec un indice de fiabilité pour éviter les fausses alertes. Le lien sera aussi fait avec les réseaux sociaux.


 

 
 



agefi_2016-11-29_mar_06
 

...