Sergio Marchionne décontracté

vendredi, 25.11.2016

Référendum Italien. Le directeur de Fiat Chrysler ne s’inquiète pas outre mesure d’un rejet.

Le patron de Fiat Chrysler et de Ferrari, Sergio Marchionne, a souhaité jeudi le succès du référendum constitutionnel de décembre en Italie mais a assuré ne pas être inquiet des conséquences d’une éventuelle victoire du non.

«J’espère sincèrement qu’il y aura un vote positif au référendum»...


 

 
 



agefi_2016-11-25_ven_19
 

...