L’heure des choix risqués et courageux

mercredi, 23.11.2016

Biogaz. La demande affiche une croissance en flèche.

L’industrie gazière suisse a quadruplé la part de biogaz injecté dans le réseau de gaz naturel durant ces cinq dernières années. Elle atteint aujourd’hui 262 GWh - sans aides publiques, contrairement au biogaz transformé en électricité.

Pourtant, les dispositions cantonales ne reconnaissent toujours pas comme énergie renouvelable le biogaz utilisé pour le chauffage.

Les acteurs politiques et administratifs sont appelés à faire des choix courageux pour que le biogaz puisse développer pleinement ses atouts d’énergie durable et neutre pour le climat.

En Suisse, la demande de biogaz affiche une croissance en flèche.

Le biogaz sert de carburant associé au gaz naturel, mais de plus en plus aussi de combustible pour le chauffage. Les distributeurs locaux sont toujours plus nombreux à ajouter une part fixe de biogaz à l’approvisionnement en gaz naturel. Le biogaz est une énergie renouvelable issue de la biomasse et par conséquent neutre en CO2.

Comme les possibilités de production sont limitées dans notre pays, le biogaz est aussi importé depuis les pays voisins.

Pour l’économie gazière, la part du biogaz commercialisé est appelée à augmenter considérablement au cours des années à venir.

Mais voilà, on l’oublie trop souvent: le taux de rendement énergétique global est meilleur pour le biogaz injecté dans le réseau que pour le biogaz transformé en électricité.

Le biogaz est une énergie renouvelable dont le potentiel est énorme. Associé au gaz naturel et aux autres gaz renouvelables, il pourrait contribuer de manière décisive à la réalisation des objectifs énergétiques et climatiques de la Confédération. – ’Association Suisse de l’Industrie Gazière


 

 
 



agefi_2016-11-23_mer_02
 

...