Le DDPS passe outre la volonté populaire

mardi, 22.11.2016

L’annonce du conseiller fédéral est prématurée.

Bien que les conclusions du groupe d’experts travaillant sur l’acquisition de nouveaux avions de combat ne soient attendues qu’au printemps 2017, le conseiller fédéral Parmelin a fait part, du projet de crédit d’étude de 10 millions de francs qui sera proposé lors du message sur l’armée 2017.

Cette annonce est pour le moins prématurée et incongrue dans la mesure où les besoins de l’armée suisse en matière d’aviation sont en cours d’évaluation et qu’il est nécessaire d’avoir une véritable réflexion sur les contours de la future police aérienne, avant de fixer des montants. De plus, le GSsA s’étonne de la précipitation du débat autour de ces nouveaux avions.  En effet, il n’y a que deux ans et demi que le peuple suisse s’est prononcé contre l’achat de 32 nouveaux Gripen. Il est donc surprenant que l’avis du peuple ne soit pas davantage respecté. De plus, fin octobre, nous apprenions par la presse que le DDPS avait déjà planifié 10 milliards de francs pour l’achat de 55 nouveaux avions de combat. Cela montre la volonté claire de M. Parmelin de passer outre la volonté populaire. Enfin, la modernisation des FA-18, ainsi que l'utilisation des Tigers F-5 jusqu'en 2025 montre clairement qu'il n'y a pas d'urgence à acheter de nouveaux avions. – (Groupe pour une Suisse sans Armée


 

 
 



agefi_2016-11-22_mar_02
 

...