La crise de la montre-joaillière

lundi, 21.11.2016

Richemont. Le groupe n’est pas le seul à avoir sous-estimé l’impact de la corruption en Chine. L’ajustement était programmé.

Stéphane gachet

L’agitation est un peu retombée autour du groupe Richemont, après la double annonce début novembre du renouvellement de la direction (présidence exécutive collégiale, conseil d’administration restreint et rajeuni) et de la suppression de quelque 200 postes dans les manufactures. Ce recul de...


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-11-21_lun_01
 

...