Les investissements dans l’innovation

jeudi, 20.10.2016

Technologie. Les investisseur privilégient les entreprises les plus florissantes et capables de superformer le marché dans son ensemble.

David Older*

L’innovation et, plus important encore, la croissance constituent la pierre angulaire des entreprises du secteur de la technologie et de l’Internet. Dans l’environnement actuel marqué par une faible croissance, les investisseurs privilégient les entreprises les plus florissantes qui mettent l’accent sur des tendances de croissance séculaire (informatique en nuage «Cloud», Internet mobile, ou encore «big data») et qui sont capables de surperformer le marché dans son ensemble, indépendamment du cycle économique.

Le secteur de la technologie et de l’Internet est toutefois davantage caractérisé par une dynamique dans laquelle le «gagnant emporte tout» et les acteurs dominants peuvent exploiter une part très importante des opportunités du marché. Si cette forte polarisation du secteur implique une sélection rigoureuse des titres, elle crée aussi d’extraordinaires opportunités. A ce titre, les investissements dans ce secteur se concentrent sur les entreprises capables de créer de nouveaux moteurs de croissance à long terme en touchant, au-delà de leur activités traditionnelles, de nouveaux segments présentant un potentiel de croissance élevé. Les entreprises qui témoignent d’une croissance séculaire, à l’instar d’Amazon et de Facebook, sont de bons exemples de sociétés capables de générer des performances à long terme tout en maintenant le cap dans un environnement de faible croissance mondiale. Ces deux sociétés se distinguent encore aujourd’hui par leur approche «perturbatrice» ainsi que par de nouvelles initiatives (Instagram/Messenger/réalité virtuelle pour Facebook et infrastructure Cloud pour Amazon).

Amazon se targue de deux moteurs de croissance particulièrement perturbateurs pour ses concurrents. En effet, dans le segment du e-commerce, le bouleversement créé par Amazon a été mis en évidence aux termes des récentes mises à jour des bénéfices des chaînes de vente au détail américaines traditionnelles ayant pignon sur rue. Ces dernières ont fait part de leurs difficultés, suscitées par une baisse de la fréquentation des centres commerciaux et la hausse de l’offre de vêtements sur Amazon. En outre, Amazon s’est aujourd’hui imposé comme principal fournisseur d’infrastructure de type Cloud, ce qui déstabilisera le plus les dépenses mondiales de technologie au cours des prochaines années.  C’est cette même mobilité qui alimente Facebook. Ses utilisateurs peuvent interagir quotidiennement avec la plateforme. Ainsi, 65 % d’entre eux accèdent chaque jour au site, avec une utilisation moyenne quotidienne de 40 minutes. Cette incroyable interaction suscite l’intérêt des agences de publicité et génère de ce fait un revenu financier publicitaire croissant.

 Sur les marchés émergents, certains acteurs dominants du secteur de l’Internet semblent également s’accaparer la majeure partie des opportunités de marché. Mercadolibre, le premier opérateur d’e-commerce en Amérique latine, enregistre la plus forte croissance de la région. Auparavant simple acteur dans les ventes traditionnelles, la société est devenue agent d’intermédiation en technologie e-commerce et offre aujourd’hui des services tels que des solutions de paiement et d’expédition dans une région où la pénétration du e-commerce reste très faible.

Tencent, entreprise chinoise de jeu en ligne et de réseau social, concentre sa stratégie de développement en exploitant sa position de leader dans le domaine des réseaux sociaux pour intégrer des services interactifs et générer l’une des audiences les plus importantes et les plus actives de Chine. Avec un potentiel de monétisation très élevé sur le long terme, WeChat est déjà l’application de média social la plus utilisée.

* Gérant spécialiste des médias, de la communication et de linformatique. Carmignac


 

 
 



agefi_2016-10-20_jeu_02
 


...