Recherche de nouveau souffle dans les technologies médicales

jeudi, 20.10.2016

Les ventes baissent dans le monde par manque d’innovation. La situation est assez différente en Suisse pour le moment.

L’importance prise par le segment industriel medtech en Suisse suscite une attention continue et soutenue par rapport aux différentes évolutions à l’échelle du monde. La dernière enquête générale du réseau global de consultants Ernst & Young (EY), dont les conclusions ont été diffusées hier, laissent des impressions quelque peu contradictoires et mitigées.

Les ventes cumulées des entreprises medtech fléchissent pour la première fois depuis près de dix ans. Une baisse de 1,2% à 337 milliards de dollars. A cause des entreprises américaines en particulier, en baisse de régime actuellement. La divergence entre Etats-Unis et Europe est particulièrement remarquable sur ce plan. Le chiffre d’affaires des medtech européennes a progressé de 21% pour atteindre 129 milliards de dollars, celui des entreprises américaines s’est replié de 11% à 209 milliards. La marge nette cumulée de l’ensemble du secteur a fléchi de 15% l’an dernier, ne s’élevant plus qu’à 13,7 milliards.

Les entreprises continuent toutefois d’investir dans la recherche et le développement. L’an dernier, les dépenses ont augmenté de 6% par rapport à l’année précédente. La valeur de marché des quelque 500 entreprises examinées a progressé de 13% en 2015, et de 15% depuis le début de cette année. Le nombre de nouvelles cotations a en revanche nettement fléchi, et se sont littéralement effondrées cette année. Les start-up sont parvenues à lever plus de fonds en 2015 que l’année précédente. EY estime en résumé que le secteur manque actuellement de dynamisme par manque d’innovations.

Les entreprises se sont plutôt bien comportées sur les marchés des capitaux l’an dernier, de même que cette année. La capitalisation de toutes les entreprises medtech cotées et analysées se montait à 717 milliards fin décembre dernier, en hausse de 13%.

Cet indicateur avait davantage progressé les années précédentes, mais la valeur des principaux indices de comparaison avait nettement moins augmenté. Tout indique que la valeur de marché du secteur va de nouveau s’orienter à la hausse. Ces neuf premiers mois, elle a déjà enregistré une progression de 14,7%, à 822 milliards. suite page 4


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-10-20_jeu_01
 

...