Un péril pour l’économie

mardi, 18.10.2016

Nucléaire. Dans six semaines, nous voterons sur l’initiative pour la sortie du nucléaire. Les Verts nous font croire à un abandon programmé du nucléaire.

Or l’initiative exige précisément le contraire: un arrêt immédiat. Trois des cinq centrales nucléaires suisses seraient débranchées dès 2017 et la dernière d’ici à 13 ans.

En cas d’acceptation, la production d’électricité suisse diminuerait de 15% en un an.

Les conséquences de cette mesure hâtive seraient dommageables: une baisse de la sécurité d’approvisionnement, une augmentation des importations d’électricité, couplée à une dépendance accrue de l’étranger ainsi qu’une hausse des coûts pour les entreprises et les contribuables.

La Suisse ne peut pas se le permettre.

Une nouvelle politique énergétique nécessite une planification soigneuse et des mesures progressives.

Une sortie du nucléaire hâtive et motivée par des raisons d’ordre idéologique la mettrait en péril. economiesuisse, aux côtés d’une vaste alliance constituée par le Conseil fédéral, le Parlement, les cantons et les milieux économiques, rejette résolument cette initiative.

* Economiesuisse


 

 
 

 
 
agefi_2016-10-18_mar_02


...