Nucléaire: découverte de l’EPFL sur les déchets

lundi, 17.10.2016

Des bactéries d’origine naturelle pourraient consommer l’hydrogène accumulé dans les dépôts de déchets nucléaires souterrains. Elles permettraient ainsi de prévenir des fuites radioactives, rapportent des chercheurs de l’EPFL dans la revue Nature Communications. L’équipe de scientifiques dirigée...


 

 
 



agefi_2016-10-17_lun_05
 


...