Pour mieux maîtriser la condition humaine

jeudi, 13.10.2016

La quatrième révolution industrielle est déjà bien avancée.

Klaus Schwab*

Les nouvelles technologies se répandent si vite que les sociétés ont aujourd’hui des difficultés à absorber leur impact.

Parce que leurs conséquences touchent à tous les domaines, depuis la nature du travail à jusqu’au sens même de la condition humaine, les changements technologiques pourraient nous submerger si nous ne parvenions pas à collaborer pour les comprendre et les diriger.

Des pans entiers de l’activité sont redéfinis voire créés ex nihilo, grâce aux prodigieux développements qu’ont connu l’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets, les véhicules autonomes, l’impression en 3D, les nano- et les bio-technologies, les sciences de la matière, le stockage de l’énergie et l’informatique quantique.

Au Forum économique mondial, nous avons donné le nom de «quatrième révolution industrielle» à cette vague d’innovations, car elle changera de fond en comble notre manière de vivre, de travailler et de communiquer avec nos semblables. suite page 2

* Président fondateur du Forum économique mondial (WEF)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2016-10-13_jeu_01


...