Il n’y a pas de fumée sans feu

mercredi, 12.10.2016

Philip Morris. La population a pu apprendre par la presse que Philip Morris entend ouvrir un établissement public au Flon. Cet établissement fonctionnera comme vitrine au lancement du nouveau dispositif qui permet d’inhaler de la nicotine sans la brûler. Le Groupe socialiste s’inquiète d’une brèche de la loi dans laquelle semble se faufiler Philip Morris et qui pourrait avoir des conséquences sur la santé de la population. Par la voix de sa députée Fabienne Freymond Cantone, le Parti socialiste vaudois interpelle le Conseil d’Etat sur la manière dont il entend gérer la demande d’ouverture par Philip Morris d’un «flagship store» (vaisseau amiral) pour la commercialisation du I-QOS, ou «I Quit Ordinary Smoking» (j’arrête la cigarette classique). A ce jour il n’existe aucune évaluation indépendante de la nocivité réduite. Le Groupe socialiste pose donc plusieurs questions au Conseil d’Etat quant à l’ouverture de cet établissement. Tout d’abord, au niveau administratif, Philip Morris annonce un local sans fumoirs. Ce qui signifie que la clientèle pourra utiliser le I-QOS sans sortir ni se rendre dans une salle spécialement conçue pour cette utilisation, comme le veut la Loi sur les Auberges et les Débits de Boissons (LABD). De plus, au niveau politique, le I-QOS n’est pas sensé produire de la fumée. Ainsi, il n’est pas soumis à la loi fédérale contre le tabagisme passif ni à celle cantonale qui interdit de fumer dans les lieux publics. – (PSV)


 

 
 



agefi_2016-10-12_mer_02
 


...