Sans effet alarmant sur l’endettement

jeudi, 22.09.2016

Aevis. L’emprunt obligataire émis par le holding vise aussi à améliorer le ratio de fonds propres.

L’émission d’un emprunt obligataire de 130 millions de francs annoncée mardi après séance n’est pas seulement liée à la reprise de la clinique Générale Beaulieu à Genève (pour une valorisation à 100% à 187 millions de francs). C’est aussi une étape vers l’amélioration progressive du ratio de fonds propres du groupe, l’emprunt servant à rembourser une dette précédente avec des conditions plus favorables. Une manière de signifier déjà la volonté de poursuivre son œuvre de consolidateur au sein de la spécialité des cliniques privées. Un domaine où, selon Antoine Hubert, administrateur délégué, il n’est plus possible de poursuivre une activité rentable sur le mode individuel. L’objectif annoncé est de regrouper entre 20 et 25 cliniques, mais ce n’est pas une limite. page 6


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-09-22_jeu_01
 

...