Nouvelle montre du segment fashiontech

mercredi, 21.09.2016

Nicolas Boutherin et Richard Piras (vus par eux-mêmes). Les créateurs de Klokers proposent des modèles de montres vus résolument comme des accessoires de mode. Levée de fonds.

Sur un marché de l’horlogerie où les exportations suisses sont en recul depuis quatorze mois consécutifs, un nouvel intervenant franco-suisse lance ses modèles de montres vus comme des accessoires de mode. Klokers est né de la rencontre en 2013 entre Nicolas Boutherin et Richard Piras, qui partagent la même vision sur un futur concept horloger. Créée en 2014 à Annecy, la société produit ses modèles à Nyon-Eysins et valorise le swiss made. A Genève hier pour leur quatrième levée de fonds, les créateurs de Klokers ont choisi la France pour deux raisons. La première est liée au financement: ils ont pu bénéficier de prêts à taux zéro de Bpifrance (banque publique d’investissement). La deuxième est liée à leur volonté de ne pas être associé au cluster horloger genevois dans «le contexte actuel de désillusion». Depuis la crise de 2008, l’effet ciseau entre l’offre et la demande de montres de luxe, est la conséquence directe, selon Richard Piras, de la course à la volumétrie poursuivie par les grands groupes cotés sous la pression de leurs actionnaires. Dès lors, Klokers voulait se préserver «d’une vision de prêt-à-penser d’un secteur en déclin». Ils sont présents aujourd’hui à Invest pour le lancement de leur plateforme communautaire franco-suisse sur le crowdequity de Raizers. page 8


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-09-21_mer_01
 

...