Emoi dans le Jura après la nouvelle décision choc du français LVMH

mercredi, 21.09.2016

Logo. Le groupe de luxe avait déjà retiré fin 2015 la licence du lunetier basé à Morez. Il va maintenant lever l’obligation de produire français. La quête d’un repreneur est quasi perdue.

Lâché par son donneur d’ordre quasi exclusif LVMH, le lunetier LOGO, installé à Morez (Jura français), craint la liquidation judiciaire de l’entreprise qui emploie 450 salariés dans le monde, dont 220 dans le Jura, a-t-on appris hier auprès de son avocat.

Entre 300 et 500 manifestants,...


 

 
 



agefi_2016-09-21_mer_21
 

...