Logitech retrouve une actualité que personne n’attendait plus

vendredi, 16.09.2016

Le groupe a clairement tranché avec ses années difficiles et se trouve au cœur d’un momentum technologique stupéfiant.

Stéphane Gachet

Il y a encore trois ans, Logitech (Lausanne-Californie) ne suscitait que des doutes. Ou pire un sentiment de fatalité à voir s’abîmer sans retour le seul triomphe local du consumer electronics. Cette perception est aujourd’hui  bel et bien dépassée.

Le groupe a renoué avec une actualité positive et multiplie les pistes de croissance, à la fois sur le court et le long terme. Dans un entretien avec L’Agefi, Bracken Darrell, président exécutif depuis 2013, note ce changement très parlant: pendant longtemps, il a surtout dû expliquer les problèmes passés. Aujourd’hui, les investisseurs le questionnent sur l’avenir.

Le tournant définitif, indéniable, a été la publication des résultats trimestriels, fin juillet, qui ont dépassé toutes les attentes. En réalité, le marché a commencé à y croire un peu plus tôt, prudemment, donnant au titre l’apparence d’un come-back concerté, construit par paliers solides: bloqué vers 7 francs de 2011 à 2013, une première hausse à 14 francs dès 2014 et maintenant sur le seuil de 21 francs.

Il n’est pas inutile toutefois de  (re)questionner encore le passé. De se demander quelles erreurs ont été commises. La réponse est forcément complexe, parce qu’elle mêle de grandes décisions et une transmission managériale de toute évidence mal maîtrisée. Avec le recul, il faut aussi constater que Logitech a lourdement subi de longues années de transition technologique et de chute du marché PC, qui ont abouti finalement au tout connecté.

Cette phase, précise Bracken Darrell, a replacé le groupe dans un momentum inédit. Un véritable sweet spot qui se traduit par la multiplication des catégories de produits.

La capacité également d’attirer des talents, de s’ouvrir progressivement au multibranding et de construire des leaderships globaux sur des spécialités dans lesquelles Logitech n’a jamais été présent. A l’exemple des haut-parleurs bluetooth. La démonstration aussi que, malgré ses errements, la marque Logitech n’a en réalité jamais été atteinte dans sa réputation. page 7


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2016-09-16_ven_01
 

...