Entreprises romandes bien placées

mercredi, 08.06.2016

Swiss medtech. Le grand rendez-vous hier à Berne avec Schneider-Ammann leur a été particulièrement favorable.

Piotr kaczor

Le segment des technologies médicales est dans son ensemble loin de vivre l’essor et les marges de celui de la pharma, auquel il est pourtant étroitement lié. Il devrait tout au plus enregistrer cette année en Suisse une croissance légèrement supérieure à celle de l’économie en général.  Lors du Swiss Medtech Day hier à Berne, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a remis devant près de 600 personnes le Prix CTI Swiss Medtech à la spin-off de l’Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL). Intento SA, basée à Ecublens. L’entreprise a été distinguée pour avoir développé un appareil de neurostimulation interactif conçu pour aider les victimes d’une attaque cérébrale à «réapprendre» certains mouvements dans le cadre de leur thérapie. Parmi les trois finalistes figuraient d’ailleurs un autre projet romand, celui de l’entreprise genevoise Forimtech (conjointement avec le CHUV et l’EPFL),  ainsi que le spécialiste biennois de l’ophtalmologie Ziemer (avec l’Université de Berne).

Des projets soutenus par la CTI, l’Agence de la Confédération chargée d’encourager l’innovation. Un exemple éloquent, parmi bien d’autres de l’esprit d’innovation qui anime le secteur. Même si les points de vue demeurent contrastés sur la distinction entre innovation et invention et les moyens de favoriser et de stimuler l’une ou l’autre, y compris au sein même de l’organisation des entreprises du secteur. Cette année, la manifestation a eu lieu pour la première fois sous la responsabilité conjointe de la CTI et des associations sectorielles Medical Cluster et Fasmed. Ces deux dernières ayant annoncé la veille leur fusion d’ici un an pour donner naissance à Swiss Medtech. page 9






 
 

AGEFI



...