Efficace dans la phase de régularisation

lundi, 04.01.2016

Lombard Odier. La banque a réglé son dossier américain. Pénalité peu élevée par rapport aux avoirs sous gestion.

Le groupe bancaire Lombard Odier à Genève versera 99,9 millions de francs d’amende aux autorités américaines. L’équivalent de 83% du bénéfice 2014 (120 millions de francs). Comme si elle avait travaillé du 1er janvier au 30 octobre uniquement dans ce but.

La pénalité est toutefois deux fois moins élevée que celle de BSI, alors que cette dernière gérait beaucoup moins d’actifs américains (2,78 milliards de dollars, contre 4,45 milliards pour Lombard Odier). Elle est similaire à celle de Crédit Agricole Suisse, alors que la filiale du groupe français gérait 2,5 fois moins d’actifs américains (1,8 milliard de dollars). Parmi les grandes banques dans la catégorie 2, Lombard Odier a donc apparemment réalisé un travail efficace de régularisation de ses US persons. page 3



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_2016-01-04_lun_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...