Le parc industriel sino-suisse de Zhenjiang en pleine croissance

vendredi, 28.08.2015

Inauguré il y a un an avec de nombreux projets déjà réalisés ou en cours. Très décalé par rapport aux clichés sur la Chine.

Marjorie Théry

Marjorie Théry

Les autorités ont procédé hier à l’arrestation de douze personnes dans l’enquête sur les explosions de Tianjin le 12 août dernier. L’émotion planétaire provoquée  par la catastrophe industrielle, environnementale et humaine incite le gouvernement chinois à communiquer davantage. Et à en faire un exemple de prise de conscience.

Ce terrible accident industriel, ajouté aux revers financiers et au pessimisme ambiant sur la Chine n’a-t-il pas contribué au changement de perception dans le monde sur le miracle des grands émergents? Ne parle-t-on pas aujourd’hui de la fin d’un modèle?

Quel rôle peut jouer la Suisse dans la transition vers une économie plus durable en Chine? Car la réalité, le terrain, ne sont pas  si manichéens. Certains projets semblent même totalement décalés par rapport aux clichés.

A l’image du parc industriel écologique sino-suisse de Zhenjiang, près de Shanghai, officiellement inauguré par des représentants des deux Etats il y a une année et consacré à l’innovation environnementale. Ce projet bilatéral a déjà permis à une quinzaine d’entreprises suisses de développer des affaires dans la construction de bâtiments selon des normes élevées.

Plusieurs entreprises suisses ont créé une succursale dans ce parc de 20 kilomètres carrés, comme le groupe Clariant dans les spécialités chimiques, Keller Technologies dans la construction (spin-off de l’Ecole polytechnique de Zurich), ou encore Top 10 dans le commerce spécialisé.

Deux entreprises de cleantech sont en négociation pour s’implanter sur le site, et de multiples partenariats ont été tissés avec des petites entreprises pour faciliter l’importation de produits suisses profilés écologie en Chine.

Marco Rhyner, basé à Beijing pour Cleantech Switzerland, précise que les autorités chinoises ne se contentent pas d’encourager activement le développement durable en soi.

C’est l’ensemble de l’appareil de production, très vétuste dans d’innombrables zones industrielles, qui est en cours de renouvellement. Le potentiel pour l’industrie suisse semble infini. page 8 






 
 

AGEFI



...