L’alternative à la pince de Pozzi

lundi, 18.05.2015

Aspivix. La start-up lausannoise développe un instrument pour les actes médicaux les plus courants en gynécologie.

Alexandre Beauregard

Une start-up lausannoise recherche des investisseurs pour lancer un instrument gynécologique offrant une alternative sans danger pour les actes médicaux les plus courants. Le marché est estimé à 400 millions de francs par an, avec une demande chinoise potentiellement élevée.

Les...






 
 

AGEFI


 

 



...