Mise en garde du ministre des Finances

lundi, 20.10.2014

Les finances publiques à Genève? Un chemin de croix. La dette atteindra à la fin de l’année 13,2 milliards de francs. Soit à 100 millions de francs près du premier plafond de frein à l’endettement, qui limite drastiquement les investissements. Le Conseil d’Etat tente de maîtriser les dépenses. C’est sans compter les initiatives cantonale et fédérale visant à abolir l’imposition d’après la dépense à Genève et en Suisse. Les pertes pour le canton sont évaluées à plus de 100 millions de francs. Serge Dal Busco met en garde face au danger de ces initiatives: la suppression de l’impôt à la dépense nécessiterait sans doute une hausse de la fiscalité. Et une baisse des prestations du service public. Le ministre genevois des Finances rappelle également que les contribuables imposés à la dépense à Genève versent en moyenne plus de 130.000 francs d’impôts par an. Contre un peu plus de 94.000 francs pour la moyenne nationale.






 
 

AGEFI



...