La progression semble s’être interrompue

vendredi, 25.04.2014

Recul sensible des créations de sociétés et des volumes sous gestion.

L’an dernier, l’Association suisse des gérants de fortune (ASG) a connu une croissance en trompe-l’oeil. Ce n’est que grâce à l’arrivée groupée de 45 sociétés liées à une plate-forme que la principale association de gérants indépendants (GFI) de Suisse a augmenté ses effectifs en 2013.

Sans cet effet exceptionnel, le nombre de membres actifs aurait reculé, comme le montre le rapport annuel. L’organisme d’autorégulation de l’ASG a d’ailleurs enregistré en 2013 le plus faible nombre de nouvelles affiliations depuis sa création en 1999. En moyenne, le nombre de clients et les masses sous gestion ont reculé.

Pesant entre 10% et 15% de la gestion privée en Suisse, les gestionnaires indépendant ont connu une croissance sensible entre 1996 et 2000, avec une importante vague de créations d’entreprises. Ce dynamisme s’est maintenu jusqu’en 2009 mais semble être arrivé à maturité.

En cause, la stagnation des créations de nouvelles sociétés indépendantes et l’effet «pyramide des âges». Les nombreux GFI proches de l’âge de la retraite sont plutôt encouragés à se retirer par l’alourdissement du cadre réglementaire et les incertitudes planant sur la place financière.






 
 

AGEFI



...