WEB ENTREPRISE

Les entreprises mieux préparées mais vulnérables face à la deuxième vague

vendredi, 23. octobre 2020

De nombreuses mesures sont en place, en particulier le télétravail, mais la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 reste inquiétante pour l'économie. Si lors du premier confinement les problèmes de liquidités arrivaient à court terme, les difficultés de paiement se dessinent désormais à plus longue échéance.

Les entreprises suisses ont tiré les leçons de la pandémie et sont mieux préparées à une deuxième vague, mais elles sont nombreuses à demeurer vulnérables au niveau de leurs liquidités et veulent à tout prix éviter toute nouvelle forme de confinement dont les conséquences risquent d'être...

WEB ENTREPRISE

Sergio Ermotti, CEO sortant, doute d'un rachat d'UBS

vendredi, 23. octobre 2020

Le directeur général sortant d'UBS, Sergio Ermotti, estime dans la NZZ qu'une reprise n'est pas impossible, mais il souligne de nombreuses difficultés en dépit de la faible valorisation boursière du groupe.

Directeur général sortant d'UBS, Sergio Ermotti doute que le numéro un bancaire helvétique puisse représenter un candidat à la reprise par un concurrent, et cela quand bien même l'établissement affiche une relativement faible capitalisation boursière. "Pas impossible", une reprise...

WEB ENTREPRISE

Covid-19: la convalescence du tourisme durera au moins jusqu'en 2023

vendredi, 23. octobre 2020

Selon Erik Jakob, chef de la direction de la promotion économique, le secteur touristique devra attendre au moins 2023 pour se remettre totalement de la crise pandémique.

Le secteur touristique a été l'un des premiers touchés par la crise du coronavirus. Selon Erik Jakob, chef de la direction de la promotion économique, il faudra attendre 2023, voire 2024 pour que la branche se remette totalement.  Le tourisme a vécu en 2020 un recul historique des nuitées....

WEB ENTREPRISE

Deux portefeuilles biotech suisses révèlent l’engouement de Wall Street pour le non coté

vendredi, 23. octobre 2020

Les chiffres publiés par HBM Healthcare et BB Biotech dévoilent qu’il faut actuellement être au capital de sociétés biotech non cotées pour réaliser d’excellents rendements.

Le contraste ne pourrait guère être plus net. HBM Healthcare a multiplié son bénéfice semestriel par quatre, la période de juin à septembre contribuant à elle seule à hauteur de 215 millions de francs au bénéfice. BB Biotech de son côté a généré une perte de 395 millions de francs durant la même...


 
 

AGEFI


Rejoignez-nous



 
...