Si Churchill et Bezos vous le disent... «Echouez!»

mercredi, 16.05.2018

Marc Ehrlich, CEO VIPA

Marc Ehrlich, CEO Vipa.

Winston Churchill raconte dans son livre autobiographique le plus intime – Mes jeunes années – comment, alors qu’il était jeune officier en 1898, il cherchait à tout prix une bataille où se distinguer et prendre du galon. On pensait alors que l’humanité vivait ses tout derniers conflits armés...

Arrivé au Soudan avec du retard, il apprend que l’on avait cédé le commandant de son bataillon à un autre officier, à son grand désarroi.

Quelques jours plus tard, il apparut que l’entier du bataillon avait été anéanti lors d’une embuscade. Churchill en conclut que l’on ne peut jamais calculer le bonheur caché dans un malheur. Pour reprendre une de ses citations les plus célèbres: «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.»

L’arrivée en force d’Amazon en Suisse en partenariat avec la poste est annoncée pour 2018. Hasard du calendrier, Jeff Bezos devient la personne la plus riche du monde selon divers classements. C’est l’occasion de voir fleurir sur les réseaux sociaux les petites anecdotes le concernant, pour la plupart tirées du livre de Brad Stone «Amazon - the everything store».

On peut y lire certaines des spécialités de Jeff Bezos: son rire, qui lui a permis de séduire une collègue devenue sa femme; sa prise au sérieux du service client: durant un comité de direction générale, il compose le numéro du standard pour bien démontrer son inefficacité totale devant le responsable anéanti. A mentionner encore «l’équipe à deux pizzas», qui exprime le fait que la taille idéale d’un groupe est celle qui peut manger ce met italien lors d’une réunion le soir, ou encore le bannissement du Powerpoint, à remplacer par un mémo de type «dépêche de presse» qui doit susciter l’intérêt du lecteur.

On y découvre son style de management «paternaliste» et attaché à tous les détails, on y voit également toute la ténacité de cet entrepreneur unique à survivre à tous les obstacles, les défis techniques, les pertes financières colossales et répétitives, les problèmes de personnes. On apprend encore comment il a su transformer son entreprise de plateforme internet mono-produit en un fournisseur de tous les biens possibles.

Comment passer de simple distributeur à une entreprise de technologie - avec la mise en place de Amazon Web Services, aujourd’hui l’un des segments les plus rentables du groupe.

En dehors de ce livre, j’ai trouvé des idées importantes de Jeff Bezos dans ses 14 principes de leader (faciles à trouver sur internet). L’obsession du client vient évidemment en No 1 (la mise en place du service Prime sera l’exemple typique d’une réussite extraordinaire). On notera toutefois le point 11: «Il faut avoir un biais pour l’action, la plupart des décisions sont réversibles, il faut savoir prendre des risques calculés».

Ce point sera d’ailleurs repris de manière plus approfondie dans son message aux actionnaires pour l’année 2016: «L’une de nos principales caractéristiques est l’échec. Je pense que nous sommes le meilleur endroit de la planète pour échouer (et nous avons beaucoup de pratique à ce sujet). L’échec et l’invention sont deux frères jumeaux inséparables». Je crois que Churchill aurait approuvé!






 
 

AGEFI



 
...