Comment transformer le son en musique

jeudi, 21.12.2017

Céline Renaud*

En ces temps de fête, la musique est présente partout. Chaque magasin y va de sa musique. Dans les restaurants, les ascenseurs, même aux toilettes et jusque dans la rue. Et c’est plutôt dérangeant. Je plains les vendeurs et vendeuses dans les magasins qui doivent subir, parfois à haut volume, cette musique qui devient gênante. Mais est-ce encore de la musique? Et pourquoi sommes-nous aujourd’hui toujours prisonniers de ce bruit?

Je vois des centaines de personnes par semaine s’émerveiller à l’écoute de notre Soundboard, le haut-parleur en bois d’harmonie. Comme s’ils redécouvraient la musique ... je sais que c’est parce qu’ils sont habitués à ce bruit, à cette «soupe sonore». C’est comme pour les vins et qu’on choisirait un simple vin de cuisine pour accompagner un repas gastronomique. Ce n’est simplement pas possible! Et j’ai envie de le crier sur les toits, pour réveiller les esprits, pourquoi toujours et encore subir ce bruit omniprésent?

Pour illustrer cela, je commence chacune de mes interventions par faire écouter un mouvement de boîte à musique Reuge hors de sa boîte. Les gens tendent l’oreille car ils n’entendent pas grand-chose. Alors, je sors une planchette de la taille d’une demi-table de guitare en épicéa de résonance. Je répète l’exercice cette fois en installant le mouvement de boîte à musique dessus. Et le miracle a lieu. On entend la musique qui outre le fait d’être amplifiée, donne un son chaud, rond, présent. 

C’est pour cela que nous aimons à dire chez JMC Lutherie que nous transformons le son en musique. Je vois les visages s’illuminer et des «Ohh» et des «Ahh» dans l’assistance. On me pose souvent la question de savoir ce qu’il en serait si je posais ce même mouvement sur un autre support. On aurait alors également la musique amplifiée mais de manière beaucoup plus floue, moins belle et surtout moins touchante. C’est bien la raison pour laquelle les luthiers du monde entier – et nous – avons choisi l’épicéa de résonance pour créer la musique.

Ce que nous, luthiers du XXIe siècle pensons avoir fait grâce au Soundboard, ce haut-parleur-instrument-de-musique, c’est réinventer la manière d’écouter la musique et de transformer le son en musique. Ainsi à la maison, on a l’impression d’avoir le concert live dans son salon. 

D’ailleurs de nombreux musiciens à l’instar de la violoncelliste Sol Gabetta ou du célèbre contre-ténor Philippe Jarousky témoignent du côté vivant de la musique ainsi émise ou plutôt directement jouée.

En cette période de fin d’année, propice à la réflexion, où la musique se fait plus présente et se veut rassembleuse, je rêve que partout où il y a du bruit dans le monde, on puisse le transformer en musique, pour qu’il devienne plus beau et plus touchant, qu’il souligne le sens ... On me demande fréquemment d’où je prends toute cette énergie. Je réponds malicieusement dans le bois d’harmonie, ce qui est vrai, et surtout parce que je ne m’arrêterai pas tant qu’il y aura du bruit à transformer en musique! Joyeux Noël à tous et que ce moment propice à la réflexion vous apporte beaucoup de joies.

*CEO et fondatrice JMC Lutherie 






 
 
agefi_2017-12-21_jeu_02


 

...