De l’esprit des investissements responsables à l’Humanity Invest

mardi, 21.11.2017

Christian Pire*

Si les produits financiers dits responsables (ISR, ESG, IRD) ont bien rempli leur mission d’insuffler un nouvel état d’esprit d’investissement, il est temps de concrétiser cet état esprit en produits financiers ayant une réelle âme humaine et humaniste. 

Qu’ils relèvent de l’Investissement Socialement Responsable (ISR), de l’Environnement Social Gouvernance (ESG) ou de l’Investissement Responsable et Durable (IRD), le monde financier dit «éthique» amène trop souvent au même constat d’incohérence entre les déclarations d’intention et les réalités financières. 

Manquements dans le respect de quantité de règles et principes juridiques rendant l’information des «performances financières» défaillante voire trompeuse, manquements dans le choix des investissements aux conséquences humaines et financières désastreuses, etc. 

Telles sont certaines des malheureuses réalités actuelles qui, au titre de la simple obéissance intellectuelle en des normes techniques des plus flottantes, voire malléables avec toutes notions d’éthique et de responsabilité, en sont arrivées à financer des sociétés travaillant dans l’armement, la spéculation financière débridée avec effets de leviers, des banques à risques systémiques, etc. 

Réalités allant à l’encontre de tous les principes humains socialement responsables de bonne gouvernance qui forment pourtant les piliers des Etats et au-delà de l’Humanité. Seuls certains fonds pratiquant volontairement une sélection affinée des supports d’investissements sont sortis volontairement de cette aberration.

A quoi sert-il de parler de «socialement responsable» et autres qualificatifs «éthiques» si dans les faits ces derniers ne restent que des supports d’approches commerciales marketing sans âme? La définition de l’âme du Larousse fixe bien sa complémentarité avec l’esprit. Âme «Principe de vie, de mouvement et de pensée de l’homme, différent de l’esprit, conçu comme activité intellectuelle». 

Faute d’avoir été bâti sur une âme commune de développement financier, l’esprit marketing «éthique» ISR, ESG, IRD n’a pu tenir ses ambitions. Si l’esprit peut parfois se laisser enfermer dans des normes inappropriées, l’âme humaine et humaniste relevant de nos seuls choix ne le peut pas et ne le doit pas. 

Ainsi, il nous appartient de fixer clairement en notre âme et conscience les limites de l’utilisation de nos capitaux (pas de spéculation sur matières premières à l’origine de 35 millions de morts par an, etc.) ainsi que nos volontés HUMAINES. À nous l’âme de nos investissements, aux professionnels les responsabilités de la réalisation de l’esprit de nos investissements.

J’engage les professionnels à transformer les errements de l’esprit ISR, ESG, IHR en une âme Humanity Invest en proposant à vos clients de définir eux-mêmes l’esprit des qualités techniques de leurs investissements et l’âme humaine qu’ils désirent leur donner. En notre âme et conscience.

*www.socioecopofi.com – www.agencedecotationihr.com






 
 

AGEFI



 
...