Loi sur les jeux d’argent: le référendum est lancé

jeudi, 12.10.2017

Le Parlement ouvre la voie du verrouillage et de la censure sur internet.

Avec la nouvelle loi sur les jeux d’argent, le Parlement veut imposer au peuple, en verrouillant certains sites, quels sont ceux que les Suisses auront le droit de consulter. Les sites des fournisseurs étrangers de jeux d’argent en ligne doivent ainsi être bloqués pour les utilisateurs basés en Suisse afin de protéger les casinos nationaux. À travers cette décision, le Parlement ouvre la voie du verrouillage et de la censure sur internet.

Trois comités se sont constitués afin de s’opposer à cette loi paternaliste et protectionniste au moyen d’un référendum. 

Le «Comité contre la censure et le verrouillage d’internet» initié par les Jeunes libéraux-radicaux, les Jeunes vert’libéraux et les Jeunes UDC, le comité référendaire parlementaire interpartis et le comité des Jeunes Vert-e-s Suisse se sont présentés ce matin aux médias lors d’une conférence de presse commune. 

Si les trois comités poursuivent des buts différents dans leur lutte contre la loi, sur le fond, ils se battent tous pour la liberté d’internet:

«Pour nous tous, l’enjeu est autrement plus important que le simple blocage des sites de fournisseurs de jeux d’argent en ligne: la question fondamentale est de savoir si nous voulons remettre en question le libre accès à internet afin de protéger les fournisseurs helvétiques», explique la jeune vert’libérale et co-présidente du «Comité contre la censure et le verrouillage d’internet», Anaïs Grandjean.

Les défenseurs de l’économie numérique soutiennent eux aussi le référendum. 

Pour Jean-Marc Hensch, directeur de l’Association économique pour la Suisse numérique, Swico, les considérations techniques et économiques passent au premier plan: «L’instauration du verrouillage de certains sites menace la sécurité d’internet en tant qu’infrastructure clé. Le pôle de recherche et de start-up que constitue la Suisse est menacé. Un préjudice important risque ainsi d’être causé à des entreprises sans aucun rapport avec les jeux d’argent.» – (Comité contre la censure et le verrouillage d’internet)



 

 
agefi_2017-10-12_jeu_02


 
...