Le travail important et rigoureux réalisé par Serge Dal Busco

vendredi, 31.03.2017

L’aile genevoise du PDC salue les comptes cantonaux 2016 et appelle le Conseil d’Etat à maintenir son cap.

Des comptes excédentaires de 60 millions, des investissements entièrement autofinancés et une dette qui diminue de 200 millions. Ce résultat réjouissant ne doit rien au hasard: il est le résultat du travail important et rigoureux effectué par notre ministre des finances qui garde pleinement le cap malgré la conjoncture économique difficile.

Les efforts pour réduire les dépenses, sans toucher à la qualité des prestations, ont produit des résultats tangibles et durables: les mesures d’efficience et d’économie prises depuis 2015 par le Conseil d’Etat, sous l’impulsion de notre ministre des finances Serge Dal Busco, permettent d’économiser chaque année près de 300 millions, sans pour autant porter atteinte aux prestations publiques.

La bonne gestion financière d’une collectivité est cruciale car elle permet d’assurer les prestations dont les Genevoises et les Genevois ont besoin. Les efforts de maîtrise des charges menés depuis deux ans permettent ainsi de faire face à une forte hausse des dépenses dans le domaine des aides sociales, et ceci malgré une baisse importantes des rentrées fiscales des personnes physiques.

Après une baisse importante l’an dernier (-700 millions), la dette diminue à nouveau (-204 millions) pour atteindre 12,5 milliards en fin d’année. Son niveau moyen sur l’année 2016 se situe à 11,9 milliards (-300 millions), s’éloignant un peu plus du premier seuil déclenchant le mécanisme du frein à l’endettement (13,3 milliards). La baisse du niveau d’endettement, associée à des taux d’intérêt bas, a ainsi permis de limiter le coût de la dette à 198 millions (-14 millions).     

Les investissements sont intégralement autofinancés, un résultat qui permet d’aborder sereinement la poursuite du développement des infrastructures nécessaires à la qualité de vie des habitants de notre région. Ces investissements répondent à des besoins réels. Ils sont là pour combler de vraies attentes des habitants et des entreprises de ce canton et pour permettre à Genève de maintenir ses conditions-cadres.

Le PDC appelle le Conseil d’Etat à maintenir son cap et à poursuivre l’effort d’économie et d’efficience mené depuis le début de la législature, ceci d’autant plus que la baisse des rentrées fiscales doit nous inciter à la plus grande vigilance.

A l’évidence, les années à venir ne seront pas des plus faciles. L’équilibre est fragile. Le temps des correctifs d’estimations fiscales, qui venaient améliorer le budget à hauteur de 200 ou 300 millions, est bel et bien terminé. Nous devons relever les défis économiques et financiers de la Genève de demain avec réalisme et détermination.

Il y a un an quasiment jour pour jour, la présidente du parti socialiste appelait Serge Dal Busco à la démission suite à sa décision d’effectuer une provision, dans le cadre des comptes 2015, pour assurer la pérennité de la caisse de pension des fonctionnaires. Il y a fort à parier que le parti socialiste reviendra aujourd’hui à la raison et fera preuve de davantage de retenue... – (PDC Genève)






 
 

AGEFI




 
...