AVENIR SUISSE: un service citoyen pour tous

mercredi, 14.01.2015

Toujours plus de communes suisses ont de la peine à recruter suffisamment de personnel politique. Pour résoudre ce problème et «vivifier le système de milice», Avenir Suisse propose de créer «un service citoyen pour tous». Ce service serait obligatoire pour les femmes et les hommes, ainsi que pour les étrangers résidants en Suisse, a expliqué hier le think tank des grandes entreprises helvétiques. Le «service citoyen» pourrait s’effectuer dans l’armée, dans un service de protection et dans une activité civile. Le service dans l’armée serait réservé uniquement aux Suisses. Pour Avenir Suisse, le système de milice est un «fondement de la construction de l’Etat suisse», mais il «vacille». Alors que les politiciens professionnels sont toujours plus nombreux, les communes peinent à trouver des candidats. Pourtant, le système de milice «jouit toujours d’une forte approbation dans la population», estime Avenir Suisse. Plus de 100.000 citoyens exercent des fonctions politiques dans les communes, les cantons et au niveau de la Confédération. Cependant, constate Avenir Suisse, la disponibilité des citoyens décroît constamment. En 2007, 26% de la population adulte participait à des activités volontaires institutionnalisées, parmi lesquelles une grande partie de l’activité de milice politique. En 2013, ce chiffre est tombé à 20%. Pour le laboratoire d’idées, la «lente érosion» du système de milice pourrait provoquer une reprise croissante d’activités par l’Etat. L'idée du "service citoyen pour tous" n'est pas nouvelle. Avenir Suisse en avait esquissé les contours en 2013 dans une publication intitulée «Idées pour la Suisse - 44 chances d'avenir». – (ats)






 
 

AGEFI



 
...