La révision de la loi sur l’assurance maladie est lancée

jeudi, 04.10.2001

Pour Ruth Dreifuss, il faut aller de l’avant, la population ne comprendrait pas qu’on piétine, à la veille des hausses de primes pour 2002.

François Nussbaum*

«Supprimer l’obligation de contracter, c’est engager une dérégulation dans le domaine de la santé et donner aux caisses le pouvoir de mener la Lamal selon leurs impératifs de rentabilité. S’il faut limiter la quantité des prestations médicales pour réduire les coûts, c’est à l’Etat d’intervenir,...





 

AGEFI



...