Nestlé construit les fondements solides d’une nouvelle croissance interne

mardi, 09.01.2018

Agroalimentaire. Le portefeuille du groupe se modifie progressivement et efficacement. La cession des activités de confiserie aux Etats-Unis aura lieu au premier trimestre 2018.

Philippe Rey

La revue stratégique des options stratégiques pour ses activités de confiserie aux Etats-Unis a conduit Nestlé à décider de les céder. Le groupe basé à Vevey confirme qu’un processus de vente est actuellement en cours et prévoit de le conclure au premier trimestre 2018. Les groupes de fabrication de chocolat Hershey et Ferrero ont soumis une offre finale d’acquisition des activités de confiserie de Nestlé aux Etats-Unis, selon CNBC, sans que Nestlé y apporte de commentaires. Cette affaire est valorisée dans une fourchette allant de 2 à 2,5 milliards de dollars, d’après différentes sources. Ferrero s’est, semble-t-il, montré le plus agressif des deux. 

Les activités de confiserie de Nestlé USA ont enregistré des ventes d’environ 900 millions de francs en 2016. Elles comprennent principalement les marques locales populaires comme Butterfinger, BabyRuth, 100Grand, SkinnyCow, Raisinets, Chunky, OhHenry! et SnoCaps, aussi bien que des marques de sucrerie locales comme SweeTarts, LaffyTaffy, Nerds , FunDip. La marque internationale Crunch est aussi incluse. Tout cela comprend beaucoup de marques, trop sans doute pour un groupe multinational. 

Sous la conduite de Mark Schneider, administrateur délégué du groupe, Nestlé effectue progressivement une transformation de son portefeuille de produits, avec une plus forte orientation vers la santé et un renforcement des positions de leader (numéro un ou deux) sur ses différents marchés. Ce groupe concentrera de plus en plus les dépenses en capital pour faire progresser les catégories de produits alimentaires et de boissons à forte croissance, telles que le café, les produits pour animaux de compagnie, la nutrition infantile et l’eau en bouteille. 

Produits de santé grand public

Nestlé continuera en particulier à investir et à croître aux Etats-Unis, où le groupe basé à Vevey détient des positions de chef de file dans un grand nombre de catégories  comme les produits pour animaux de compagnie, l’eau embouteillée, les plats surgelés, la nutrition infantile et les glaces. Nestlé continuera d’innover dans toutes ces catégories de produits pour satisfaire la demande en rapide évolution des consommateurs. Un axe à cet égard repose sur des acquisitions ciblées, qui ne sont pas spectaculaires en soi mais constituent les fondements d’une croissance organique renouvelée dans les années à venir. Nestlé veut poursuivre sa croissance dans les produits de santé grand public en adéquation avec ses priorités axées sur les catégories d’alimentation et de boissons à forte croissance. La plus grande acquisition effectuée en en 2017 est celle d’Atrium Innovations pour agrandir son portefeuille de santé grand public, auprès d’un groupe d’investisseurs dirigé par les fonds Permira pour un montant de 2,3 milliards de dollars. Les ventes d’Atrium ont vraisemblablement atteint près de 700 millions de dollars en 2017. 

D’autre part, Nestlé a acquis en juin dernier des intérêts minoritaires dans Freshly, une entreprises américaine leader dans les plats préparés sains «direct-to-consumer» (DTC), un marché qui croît fortement. Nestlé est aussi entré l’an passé sur le segment des protéines  d’origine végétale, lequel croît à deux chiffres. Nestlé a en outre procédé à plusieurs achats dans le domaine du café: Blue Bottle Coffee, Caravan Marketing et Cold-Brew Coffee. Il a conclu un partenariat avec Codexis dans les domaines de la nutrition et de la santé et joint Rabobank et RocketSpace dans le programme d’accélérateur Terra Food + Agtech en matière d’innovation dans l’industrie alimentaire. 

Un processus continu

Du côté des cessions, Nestlé s’est séparé de plusieurs marques de surgelés en Italie et a vendu aux Etats-Unis deux marques de thé glacé. Le processus continu d’amélioration du portefeuille produits du groupe signifie également des investissements dans la croissance interne au moyen de l’innovation et ses propres capacités. A ce sujet, il est intéressant de relever à ce sujet l’investissement de 54 millions de francs à Cuba dans la construction d’une usine dans le zone de développement spéciale de Mariel (ZEDM) au travers d’une joint venture avec Coralsa. 

Nestlé présentera ses résultats annuels le 18 février prochain. Sa valeur boursière s’élève à un peu plus de 260 milliards de francs, ce qui représente plus de 20 fois le cash-flow libre (free cash flow) annuel que ce groupe génère actuellement. Ce cash-flow va probablement continuer à croître dans la durée. Si elle ne constitue plus une aubaine à court terme, cette valorisation demeure raisonnable dans une perspective de long terme, compte tenu de la transformation en cours et du potentiel de conversion de ressources que recèle Nestlé. Cette société reste l’ami des investisseurs à long terme.





 
agefi_2018-01-09_mar_03



...