Le paradoxe des marges sur les grandes fortunes

vendredi, 05.12.2014

Gestion privée. Malgré une rentabilité brute des actifs plus faible, ce segment reste attractif pour CS et UBS

Le segment des très grandes fortunes (Ultra-High-Net-Worth Individuals) dans la gestion privée enregistre actuellement une croissance beaucoup plus forte que les autres catégories de clientèle. De 17% en l’occurrence pour Credit Suisse et de 15% pour UBS au cours des neufs premiers mois de...





 

AGEFI



...